La voix des groupes

PRECISION :
Dans le cadre de la publication d’un bulletin municipal, le Maire est traditionnellement le directeur de publication, ce qui est le cas à Beaumont. Sachez cependant, qu’il n’a ni pouvoir de contrôle, ni autorité, sur les textes rédigés dans le cadre de l’expression des groupes du conseil municipal. Cependant, il est évident, dans l’esprit et la forme rédactionnelle, que la courtoisie républicaine et « l’élégance de plume » n’empêchent normalement pas la libre expression. Si les lecteurs sont étonnés de la malheureuse tonalité de certains textes, ces écrits sont de la seule et totale responsabilité de leurs auteurs.
Le directeur de publication

GROUPE DE LA MAJORITÉ

Réussir ensemble pour Beaumont : Alain Dumeil, Jean-Paul Cuzin, Aline Faye, Didier Caron, Marie-Anne Meunier, Damien Martin, Josiane Bohatier, André Jammot, Josette Mignot, Jean-Pierre Cogneras, Jean-Marie Gory, Josiane Marion, Francis Gaumy, Francis Chatellin, Chantal Susanna, Michel Preau, Agustina Montjotin, Stéphane Isnard, Nathalie Besse, Alexandre Triniol, Delphine Menard, Alix Hirlemann, François Nourisson, Marie-France Mathieu, Laurent Lafontaine.

LES LEÇONS D’UN SCRUTIN

A en croire les sondages, le scrutin européen du 26 mai allait consacrer un taux historiquement élevé d’abstention avec un résultat inédit marquant ainsi le profond
désintérêt que nos concitoyens auraient développé vis-à-vis d’une Europe, si souvent décriée et trop souvent présentée comme source de nos problèmes.

Mais, une fois de plus et c’est plutôt rassurant les quelques 47 millions d’électeurs invités à se prononcer pour cette élection majeure ont fait mentir l’ensemble des instituts de sondage démontrant s’il en était besoin "qu’un sondage ne fait pas l’élection".
Certes, un taux de participation de 50,12% n’est sans doute pas suffisant pour crier victoire, mais incontestablement c’est la démocratie qui est sortie grandie de ce résultat et c’est bien là l’essentiel.

Victoire de la démocratie certes mais aussi pertinence et solidité de notre Constitution qui depuis un peu plus de 60 ans veille au bon fonctionnement de notre République en donnant, notamment, au suffrage universel cette place irremplaçable dans la hiérarchie de nos outils démocratiques.
A côté de cet enseignement majeur et plutôt réconfortant, d’autres plus politiques s’imposent aussi suite à ce scrutin. Comment ne pas s’arrêter sur l’effondrement des grands partis historiques de droite comme de gauche qui enregistrent des scores dont nombre d’observateurs politiques les croyaient à l’abri il n’y a encore pas si longtemps. Ce résultat consacre, au fil des scrutins l’implantation sans doute durable du Rassemblement National dans le paysage politique français. C’est la traduction d’une montée bien réelle du populisme dans notre pays comme dans de nombreux autres pays européens.

Montée du populisme, effondrement des partis historiques,
c’est une nouvelle page politique qui est en train de s’écrire. Force est de constater
que depuis l’élection présidentielle de 2017 beaucoup de certitudes qui prévalaient
jusqu’alors semblent remises en cause.

Cela traduit vraisemblablement une profonde évolution de notre société. Evolution des attentes, besoin de comprendre, besoin d’être convaincu mais aussi besoin d’être entendu au risque, lorsque cela vient à être oublié, de voir émerger des crises comme celle des « gilets jaunes » à l’automne dernier. Si la démocratie de la rue ne supplante, fort heureusement, pas celle du suffrage universel, en oublier l’importance, c’est s’exposer à des réactions comme nous en avons connues et aussi fragiliser notre démocratie.

Plus que jamais, le besoin de transparence est au coeur des préoccupations de nos concitoyens et s’impose désormais comme une véritable constante de la vie politique et de la conduite de nos collectivités.

GROUPE DE L’OPPOSITION

Idées pour Beaumont : François Saint-André, Hervé Mantelet, Marie-Christine Leymarie, Sébastien Mostefa, Gaël Drillon.

POUR UNE VÉRITABLE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE ET ÉCOLOGIQUE

Le mois de Juin 2019 n’a jamais été aussi chaud en France et en Auvergne.
Cela a fait réfléchir tout un chacun. Beaucoup se sont jetés sur les climatiseurs et les ventilateurs... solution à très court terme augmentant la consommation électrique et la chaleur.
Que fait-on pour éviter le pire ?
Il est vrai que les solutions sont à trouver au niveau mondial mais pas seulement. Au niveau national, suite à une directive européenne le gouvernement lance un projet de loi sur l’économie circulaire.
Le modèle " j’extrais, je consomme, je jette" doit être remplacé par "j’extrais moins, je consomme mieux, je répare et recycle".
Ce changement de pratique est peut être en cours mais doit être accéléré.
Localement, un schéma de transition énergétique et écologique a été adopté par Clermont Auvergne Métropole en février 2019 (consultable sur le site de la CAM). Le constat indique que d’ici 2040, l’augmentation de température de notre métropole
serait de 2°C soit le climat de Pau ; d’ici 2080 + 4 ou 5 °C soit le climat de Cordoue ou Madrid.
Sur le chapitre "j’extrais moins" : la diminution de la consommation de pétrole (chauffage urbain, transports) doit être une priorité (recours au bois-énergie, au
biogaz, à l’énergie solaire...)
En ce qui concerne, le chapitre "je consomme mieux", les consommateurs ou consom’acteurs ont une responsabilité : réduire les déchets à la source, aller vers les
circuits courts, acheter et privilégier des produits recyclés ou d’occasion, encourager des initiatives comme le troc...
Sur le troisième chapitre "je répare et je recycle", nous en sommes au balbutiement. Par exemple sur l’électroménager, les producteurs doivent abandonner l’obsolescence programmée, nous devons privilégier les produits réparables... en France seules 550 Tonnes de vélos sont récupérées sur un gisement de 18000 tonnes !
Que peut-on faire localement ? La municipalité actuelle ne prend pas assez d’initiatives pour gagner la bataille du climat.
Améliorons l’information. Trop de Beaumontois n’utilisent pas la poubelle jaune, le compostage, les déchetteries (rappeler dans le bulletin municipal les démarches
simples, être plus militants...). Valorisons sur le territoire, les initiatives (covoiturage, associations de réparation, les AMAP...).
Participons à Beaumont à la production d’électricité verte en jouant la carte des énergies renouvelables par exemple en installant des panneaux solaires sur les bâtiments municipaux pour inciter nos concitoyens à faire de même avec des panneaux photovoltaïques.
Sensibilisons les écoliers sur la biodiversité et la transition écologique.
La mobilisation de tout le monde est nécessaire et l’exemplarité des pouvoirs publics est primordiale pour avoir des résultats rapides pour inverser la tendance.
Le groupe Idées (Innovation Démocratie Écologie Emploi Solidarités) n’a pas attendu le XXIème siècle pour se préoccuper de transition énergétique et ce depuis sa création en 1989.

https://www.idees-beaumont.org/

Front de Gauche : Christine Thomas, François Ulrich.

DÉCHETTERIES : SILENCE AVANT, NUISANCES ENSUITE

On devrait construire les villes à la campagne car l’air y est plus pur. Attribuée à Alphonse Allais cette boutade s’applique à l’envers dans notre métropole.
La pose de la première pierre de la voirie de l’ensemble immobilier de l’Hôtel-Dieu a
été l’occasion pour le président de CAM de mentionner la large place qui sera faite au
végétal en présence d’autres élus et notamment du maire de Saint Genès Champanelle. Pourtant, en bordure du site classé par l’Unesco, à Theix, ces mêmes élus s’apprêtent à supprimer 6 500m² de nature pour la modernisation de la déchetterie, de fait construction d’une nouvelle déchetterie à plat évaluée à 1,65M€. Après un abattage d’arbres, des riverains se sont émus et ont découvert le projet voté en 2017, ils ont obtenu une réunion publique le 7 juin dernier et un comité
consultatif qui se réunira le 17 septembre.
De nombreuses interrogations subsistent surtout après un tour à la déchetterie de Romagnat, plus grande déchetterie du Puy-de-Dôme en nombre de passages et de tonnage et pourtant trop petite, mal placée, ne respectant pas les normes antibruit.
L’association de riverains interpelle régulièrement les élus, mais rien de concret
depuis la dernière rencontre en mars 2018.
S’agirait-il pour CAM de déplacer les nuisances en délestant la déchetterie de Romagnat vers celle de Theix ?
Alors pourquoi pas un autre site sur le sud-ouest de la métropole, avec une vraie
concertation comme cela s’est fait à Libourne ?

CONSEILLERE MUNICIPALE NON INSCRITE À UN GROUPE

Parti Socialiste : Dominique Molle

"QUI SUIS-JE SI JE NE PARTICIPE PAS ?" Saint Exupéry

S’engager pour une cause humanitaire, culturelle, sportive ou environnementale
est à la portée de tous, ce choix est possible à condition d’avoir la volonté de passer à l’acte !

Offrir de son temps pour les autres, pour sa ville, pour sa planète reste une idée généreuse qui apporte satisfaction à celles et ceux qui peuvent le faire et qui mérite de la gratitude. Quoi de plus réconfortant de s’intéresser aux autres pour essayer de leur rendre une vie facile et plus lumineuse ?

Pour tout le travail réalisé par l’ensemble des bénévoles qui tissent dans nos communes un milieu associatif riche et varié au service de tous, du plus jeune ou plus âgé : bravo et merci !

La décision de s’impliquer, de s’engager, de servir, il n’est jamais trop tard pour la
prendre ! Nous, citoyennes et citoyens, représentons une force qui peut engendrer un mieux vivre dans notre ville au sein de la Métropole si pensé et élaboré ensemble.
Retrouvons-nous, dès septembre, pour partager et co-construire notre cité à venir. Ce sera la période préélectorale, le temps d’impulser un nouveau souffle à notre
Beaumont !

Bonne rentrée à toutes et tous.

bmtavenir.dominiquemolle@gmail.com